‹ Retour aux actualités

Octroi de contrat pour le projet d’agrandissement et de rénovation de l’aérogare

Publié le 29 juin 2023

À l’occasion d’une séance extraordinaire tenue le jeudi 29 juin, le conseil municipal a octroyé le contrat pour le projet d’agrandissement et de rénovation de l’aérogare.

Réfection de l’aérogare

Construite en 1963, l’aérogare est rendue à la fin de sa vie utile. En 2018, un rapport du vérificateur de la Ville de Trois-Rivières indiquait que l’aérogare et le centre de service principal (garage) de l’aéroport sont parmi les bâtiments les plus désuets de la Ville, avec des taux de vétusté de 48 % et 47 %. À partir d’un taux de vétusté de 31 %, un bâtiment dépasse sa durée de vie utile.

Afin de répondre aux besoins actuels et aux perspectives de développement à long terme des activités aéroportuaires, un projet d’agrandissement et de rénovation de l’aérogare est prévu.

Le projet implique la réfection de l’aérogare actuelle, qui deviendra une salle d’attente multifonctionnelle pouvant accueillir jusqu’à 200 personnes, ainsi que la construction d’un nouveau bâtiment. L’architecture unique des lieux sera conservée, puisqu’elle fait partie du patrimoine bâti de Trois-Rivières.

Concrètement, le nouveau bâtiment sera divisé en quatre zones principales :

Pour en connaître davantage sur le projet, consultez le site Web d’Innovation et développement économique Trois-Rivières.

Une priorité accordée aux considérations environnementales

La construction du nouveau bâtiment se fera en privilégiant des méthodes de construction et de rénovation respectueuses de l’environnement et des technologies écoénergétiques qui répondront aux normes environnementales modernes, avec l’objectif d’obtenir une certification pour les bâtiments durables, de type LEED.

Un projet rendu possible grâce à la contribution des gouvernements fédéral et provincial

Cette modernisation. évaluée à près de 20 M$. sera assumée à 35 % par le gouvernement fédéral, 35 % par la Ville et 30 % par le gouvernement provincial.

À la suite d’une estimation à la hausse du coût du projet, la Ville avait entamé des démarches auprès de ses partenaires fédéraux et provinciaux pour évaluer la possibilité de bonifier les subventions, ce à quoi ils ont acquiescé.

Échéancier à venir

La prochaine étape est de fixer l’échéancier quant aux débuts du projet, chose qui sera faite conjointement par la Ville et l’entrepreneur. Plus de détails suivront.